accueil

 

 

 

ACCUEIL| JARDINS THEMATIQUES|ETUDES & PLANS DE JARDINS|PORTFOLIO|CONTACT
<<Accueil revue presse
 

Est Républicain 28/7/2005

Jardins en teinture à Wesserling
Pour la troisième édition du festival des jardins métissés, les artistes ont dû plancher sur le thème de la teinture. Résultat : huit jardins poétiques et pédagogiques au milieu du parc de l'ancienne manufacture royale. 

 

« Cache-cache couleurs » : un nouveau jeu imaginé par Sandrine Ligonnet pour le festival. Dans un dédale de grandes tentures rouges, les curieux découvrent les recettes de teintures.

Après la théorie : séance pratique, chacun peut tremper un carré de tissu dans du sureau pour obtenir du rose ou dans de l'artichaut pour les amoureux du jaune.

Au total huit jardins contemporains ont poussé sur les quatre jardins traditionnels.

Cette année les plasticiens et les architectes paysagistes ont travaillé sur la teinture. Un thème imposé par l'histoire des lieux. Seules contraintes : mélanger les fleurs et les légumes et prévoir dans l'installation un endroit pour s'asseoir. Car le jardin est avant tout « un lieu de vie et de repos. Ce n'est pas un jardin traditionnel, on peut toucher, on peut même goûter ! » souligne Eric Jacob, directeur du site.


Un parterre de noix

Du coup, le visiteur peut au choix se poser une minute au soleil sur des bidons bleus, pour « A-teindre » l'oeuvre de Philippe Bercet. Faire une sieste à l'ombre dans les hamacs du « Peigneur de chanvre et autres figures oubliées ». Ou se réfugier sous une des quatre robes « d'Iridescence ».

Le « Tapis moléculaire » est composé de coques de noix. Le festival, comme le parc en général, mise sur l'innovation. « Nous sommes anti-thuya ! » s'exclame le directeur. Les noix resteront à l'entrée du jardin potager. Ce dernier mêle subtilement des légumes et des fleurs, en faisant revivre d'une façon originale l'histoire textile.

Le carré vichy succède à l'écossais. Plus de 200 variétés de végétaux sont bichonnées par douze jardiniers et six Rmistes, qui participent à un programme de réinsertion.

Ici, les insecticides sont bannis, les coccinelles déclarent naturellement la chasse aux pucerons.

Chaque année, le festival accueille une école. Après les Arts Déco, place au centre d'apprentissage aux métiers du paysage de Rouffach. Dans « Les couleurs s'en-mêlent », chacun peut s'installer dans un tourniquet rouge pour mélanger les couleurs des végétaux de leur composition.

Les jardins se veulent d'agrément et productifs. Les visiteurs peuvent faire leur marché sur place ou se laisser tenter par le restaurant. Au menu : des légumes mais aussi des fleurs du jardin, comme la morande, une fleur rouge qui accompagne les salades.

Le site invite donc à partager les occupations des anciens ouvriers paysans de la manufacture et à goûter au luxe des jardins des patrons, réaménagés à la sauce contemporaine pour l'occasion.



Rafaela BIRY-VICENTE

 

 
 
 
 

 

 

Jardins thématiques|Plans en ligne|Plan Situation|Bon de Commande|Questionnaire Jardins|Liens|Presse| Infos|CGV |Tarifs|Contact
 
© Jardins Singuliers 2002- 2012

Jardins Singuliers, Maude Grimaud, 44, Bld d'Anvers, 67000 Strasbourg Tél & Fax 03 88 35 07 66

Siret N° 443 234 224 00022 Code : APE 742 C